boucle

Ultra Marathon France : une association, une revue, un blog, un club

mercredi 9 novembre 2022

A noter dans votre agenda 2023 !


« La dixième édition d’ALBI24Heures sera une nouvelle fois le support des Championnats de France des 24 Heures mais nous proposerons également le 100 Km labellisé FFA limité à 50 athlètes.
Deux courses de « légende » ont décidé d’arrêter. Belvès avec son 100 Km et Brive où tant d’athlètes de 24 Heures avaient l’habitude de se retrouver. L’hécatombe annoncée se confirme !
Après l’officialisation de l’annulation des 24 Heures de Brive, nous avons été très sollicités pour avancer notre compétition au mois de mai. Les Championnats de France des 24 Heures et le 100 Km se dérouleront donc les 27 et 28 mai et non au mois d’octobre comme prévu initialement.
L’organisation des compétitions d’Ultra sur circuit devient très compliquée car hormis les problèmes financiers, du médical et bien d’autres, il faut trouver des bénévoles qui acceptent de se mobiliser des longues heures le jour comme de nuit.
Vous trouverez toutes les indications sur le site albi24h.fr
Nous insistons d’ores et déjà sur le fait que la date limite des inscriptions sera scrupuleusement respectée et que cela vaudra également pour la réservation des repas.
Aidez-nous à maintenir une belle organisation ! Merci et à très bientôt »
THIRIOT Didier 
Président ALBI24Heures

samedi 17 septembre 2022

Robert Miorin : « Le macadamiste intègre

« La manita del Bob » 
Une semaine après l'Ultra du Sud-Ouest et un bref regard en arrière je peux me considérer verni d'avoir passé ces douze dernières semaines sans encombres. Mon objectif début avril : quatre courses, : la TransEspaña (1070 km en 18 étapes), l'Ultr'Ardèche (222 km), la Mil kil et la petite dernière l'Ultra du Sud-Ouest (202 km). Jouable sachant que j'avais trois semaines de récup entre l'Espagne et l'Ardèche et autant entre la Mil kil et le Périgord. L'inconnue restait les 6 jours de repos entre l'UA et les 1000 km de France. Et puis voilà que je me colle tout seul un « caillou dans la chaussure » en décidant, suite au périple ibérique, de faire les 24 H de Brive une semaine avant les « joyeusetés » de Laurent et Isa Brueyre. De fait je comptais me rendre en Corrèze pour faire la claque et encourager les ami(e)s et puis la petite voix qui te susurre que puisque tu y seras pourquoi ne pas participer et essayer de ramener quelques points pour le club (US Cenon Athlétisme), histoire de ne pas faire le voyage à vide. Allez zou ! Sur un malentendu ça passera peut-être et me voici embarqué dans un « cinq à la suite ».



Robert Miorin : « Quand on aime on ne compte pas »